• Livre et écriture,

Archives de Philosophie, n° 78-3 - Colas Duflo : « Ecrire la philosophie au XVIIIe siècle »

Publié le 9 octobre 2015 Mis à jour le 7 septembre 2016

Édité par le Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris, automne 2015, 336 pages.


Archives de Philosophie, n° 78-3, p. 395-472.

Au XVIIIe siècle, d’une part les débats philosophiques sortent de la sphère savante et d’autre part la déconsidération des grands systèmes déductifs rend la forme du traité caduque. Il faut inventer d’autres façons d’écrire la philosophie, adéquates à la fois aux nouveaux destinataires du discours philosophique et à l’exigence de fondements empiriques du discours. C’est pourquoi les Lumières françaises sont un grand moment d’invention et d’expérimentation formelles, dans une liberté inégalée aussi bien avant qu’après : on retrouve et renouvelle la forme du dialogue, on écrit des romans, on crée des dispositifs fictionnels (expériences de pensées, fictions politiques, etc.), on développe les potentialités philosophiques de la forme du dictionnaire, ou de celle des récits de voyage, etc. Il s’agira dans ce dossier de décrire, de commenter et d’interpréter ces nouvelles formes d’écriture de la philosophie.
 
Date de publication :  09/10/2015

Mis à jour le 07 septembre 2016