• Livre et écriture,
  • <Libellé inconnu>,

ESPACE MÉDITERRANÉEN. Écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial.

Sous la direction de Vassiliki Lalagianni et Jean-Marc Moura

Publié le 24 avril 2014 Mis à jour le 27 février 2015

Amsterdam/New York, NY 2014. 208 pp. (Francopolyphonies 15) / Paper €45,-/US$63 / E-Book €40-/US$56,-

 À l’ère postcoloniale, les littératures de la migration et de l’exil se sont considérablement développées dans les pays de la Méditerranée qui ont connu, sous des formes diverses, le colonialisme, les guerres d’indépendance, puis la décolonisation. « Espace-mouvement » autour de trois aires culturelles, la chrétienté, le monde orthodoxe et la oumma musulmane, la Méditerranée a connu nombre d’affrontements, de heurts et de bouleversements identitaires. Au-delà de la crainte et de la méfiance nées de cette histoire, il existe une capacité d’invention renouvelée manifestée par les textes des écrivains issus des différents pays méditerranéens: Algérie, Chypre, Croatie, Égypte, Grèce, Liban, Maroc, Tunisie.

À la lumière de la critique postcoloniale, Espace méditerranéen : écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial analyse la dimension politique de ces œuvres et le rôle qu’a pu jouer la découverte de cultures différentes – à travers la migration, l’exil, l’expatriation – dans le parcours de certains écrivains ou penseurs caractérisés par une double appartenance. Les auteurs de cet ouvrage s’attachent donc à montrer les complexités mais aussi tout l’intérêt des écritures de l’exil et de la migrance à la croisée des cultures et des langues de la Méditerranée contemporaine.

Mis à jour le 27 février 2015